Skimmia

0,00

Le Skimmia   plante d’extérieur, pour jardinière et pour la plein terre.

Ici mise à l’honneur avec l’Office Hollandais des Fleurs  et Ma plante mon bonheur.fr

Conseils de soins  avec l’Office Hollandais des Fleurs

  •  Le Skimmia aime l’ombre, où ses baies se développeront à merveille.
    •    La plante a une préférence pour les sols légèrement acides, comme du terreau pour rhododendrons.
    •    Si les feuilles jaunissent, c’est que la terre n’est pas assez acide.
    •    Le Skimmia n’aime pas les excès d’eau et apprécie pour cela la proximité d’un arbre, qui absorbera une grande partie de l’humidité.

Dans un pot, l’eau doit pouvoir s’écouler.
•    Il vaut mieux ne pas couper les tiges de la plante, car cela nuirait à la floraison suivante.
•    Le Skimmia résiste assez bien aux rigueurs de l’hiver et ne doit être emballé dans du feutre ou un film à bulles qu’en cas de fortes gelées.

Skimmia, merveille des quatre saisons 
L’arbuste, dont le nom scientifique est Skimmia japonica, se montre sans cesse sous un nouveau jour tout au long de l’année. En novembre, la plante révèle les boutons qui resteront beaux tout l’hiver et qui donneront de robustes et magnifiques plumets fleuris. En avril-mai, ceux-ci s’ouvrent et le Skimmia fleurit en blanc-rose, dégageant un puissant parfum dont les abeilles raffolent. Fin août arrivent les nouveaux boutons, avec une feuille coriace qui reste d’un très beau vert toute l’année. 

Description

Assortiment
L’assortiment de Skimmias a été élargi ces dernières années avec l’arrivée de nombreux cultivars. Ils diffèrent par la couleur des boutons, de la feuille (verte ou bicolore) et du caractère plus ou moins compact de la plante. Il existe des Skimmias nains très denses, mais certaines variétés deviennent beaucoup plus grandes et ramifiées. Le cultivar le plus courant du Skimmia japonica est le « Rubella », avec des boutons rouges. Il en existe également d’autres variétés rouges telles que « Rubesta », « Rubinetta » et « Red Dwarf ». Les plantes qui produisent des boutons verts et blancs sont : « Finchy », « White Globe », « White Dwarf », « Godrie’s Dwarf Green » et « Fragrant Cloud » (odorant). Quelques variétés de Skimmia portent des baies rouges : « Pabella », « Obsession », « Veitchii » et « Temptation ».

À savoir sur le Skimmia 
•    Le premier Skimmia est arrivé en 1838 en Europe, dans les serres de Kew Gardens.
•    Le nom scientifique a été dérivé en 1784 de « Miyama shikimi », le terme japonais désignant le Skimmia.
•    Le Skimmia japonica « Pabella » est un cousin du Skimmia japonica « Rubella », connu pour ses belles grappes de fleurs.
•    Pour que la plante prospère dans le jardin, plantez quelques spécimens femelles et un mâle pour assurer la pollinisation. La plante mâle se reconnaît à sa forme : la floraison est plus puissante et les petites fleurs ont des pistils.

Origine 
Le Skimmia fait partie de la famille des Rutaceae, comme le citronnier. Cette propriété se retrouve dans la feuille qui, broyée, dégage un parfum de citron lorsqu’on la froisse. En milieu naturel, le Skimmia pousse dans les forêts de Chine et d’autres régions d’Asie, comme la chaîne de l’Himalaya. La version pour jardin est toutefois née dans des serres hollandaises.

Maplantemonbonheur.fr est une belle initiative de l’Office Hollandais des Fleurs qui fait ressentir au grand public à quel point les plantes sont source de bonheur.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Skimmia”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *